Lisa Magrini, professeur de chant

Lisa a obtenu en 2011 un Master de performance musicale à la Schola Cantorum de Bâle (Suisse). Elle a par ailleurs un diplôme de chant lyrique du Conservatoire d'Aix en Provence, ainsi qu'une Licence de Musicologie et une Licence de Psychologie.

   Au cours de ses études, elle a eu la chance de travailler avec des grands professionnels de la voix comme Carlos Belbey, Jean-Pierre Blivet, Laure Florentin, Vincent Recolin, Dominique Vellard, Gerd Türk, Lise Arseguet, Johanette Zomer, Monique Zanetti, et Gérard Lesne.

   Lisa a fait ses débuts sur scène en 1995, et n'a pas cessé depuis de se produire en concert en tant que soliste (avec Natalia Cherachova –Clavecin-, Lionel Desmeules -Clavecin et orgue-, Marcus Maitrot –Piano- ...) ou bien au sein d'ensembles à un par voix (Ensemble Gilles Binchois, Les Voix Animées, Vox vagans...) ou encore en choeur (Choeur du Festival d'Art Lyrique d'Aix en Provence, Choeur Radio de radio-Canada...)

   Son répertoire va de la musique médiévale à la musique contemporaine, en passant par la Renaissance, le baroque et le classique, avec quelques incursions vers les musiques traditionnelles.

 

  Le travail de Lisa Magrini est toujours au service de l'émotion et de la musique, dans le respect de chaque instrument vocal. Elle s'intéresse par ailleurs à l'aspect positif du chant sur le corps grâce à des techniques venant de l'Aïkido, du Do in et du Kyudo.

   Lisa anime régulièrement des conférences sur la voix, des stages de technique vocale, ainsi que des stages d'interprétation de la musique ancienne.

 

    Depuis ses premières heures d'enseignement en 2005, Lisa affine sans cesse sa recherche afin de transmettre une technique vocale efficace, authentique et physiologique, particulièrement adaptée aux chanteurs débutants. 

 

 

Dimitri Goldobine, professeur de clavecin, basse continue et musique d'ensemble.

Dimitri Goldobine

Claveciniste, organiste, luthiste

 

 

 

Dimitri Goldobine commence ses études musicales à l’âge de 6 ans. A 15 ans, ayant eu un « coup de foudre » pour la musique de la Renaissance et du Seicento(à l’époque, presque jamais jouée en Russie), il décide de se consacrer à son étude et interprétation.

Après l’obtention du Certificat de formation musicale secondaire en 1984, il poursuit, jusqu’en 1991, ses études de musicologie au Conservatoire National Supérieur P. Tchaïkovsky de Moscou,où il fréquente aussi la classe d’orguedu professeur Léonide Reusmann. En 1989, il est claveciniste de l’ensemble Camerata Boccherini (dirigé par le célèbre violoncelliste Ivan Monighetti), avec lequel il joue des concerts en Russie, en Pologne et aux Pays-Bas.

Pour compléter sa formation en musique ancienne, en 1991 Dimitri Goldobine vient à Paris, où il étudie le clavecinet la musique de chambre ancienne avec Ilton Wjuniski, jusqu’en 1994 (plus tard, en 1997-99, il prendra aussi des cours avec Mireiile Podeur, au CNR de Nice). Actuellement, il travaille sur une thèse de doctorat consacrée aux « mises en tablature » des XVI-XVII siècles.

Le luthest le second instrument de Dimitri Goldobine. Ayant commencé en autodidacte à Moscou, il a pris par la suite des cours avec Oleg Timoféev,Hopkinson Smith, Jean-Luc Impeet Federico Marincola. Sans être un véritable soliste-virtuose de cet instrument, il l’utilise souvent pour varier ses programmes et pour accompagner les chanteurs ou les instrumentistes (également au théorbe).

Depuis son installation à Cannes en 1995, Dimitri Goldobine joue des concerts et des récitals dans la région et à l’étranger. Actuellement, il est claveciniste et théorbiste de l’ensemble Vox-abulaire(Nice) et théorbiste de l’ensemble Labirinto Armonico (Pescara, Italie), avec lesquels il se produit en concerts et en festivals en France et en Italie. Il joue également avec le violoniste Philippe Tallis et participe en tant qu’organiste aux festivals d’orgue de la Ligurie (récital à Sanremo dans le cadre de l’European Organ Festival, août 2005).

Il est actuellement professeur de clavecin et de basse continue au Conservatoire de Cannes.

Gwenaelle Alibert, clavecin et musique d'ensemble

 

        Pianiste, claveciniste et accompagnatrice de formation, Gwennaëlle Alibert entre en 2007 à la Schola Cantorum Basiliensis (Suisse) où elle obtient en 2010 le Master d’interprétation de clavecin dans la classe de Jörg-Andreas Bötticher (avec la mention très bien). Elle co-fonde cette même année Philomèle, ensemble de musique ancienne soutenu par la Ville de Strasbourg et la DRAC Alsace, qui sera en résidence en 2015 aux Dominicains de Haute-Alsace.

       Gwennaëlle se produit régulièrement en Suisse et en France, dans diverses formations. Elle enseigne actuellement le piano, le clavecin, la musique ancienne et est accompagnatrice au CRC de Vaulx-en-Velin (Rhône).

       En 2011, elle est lauréate d’une bourse Déclic Jeunes de la Fondation de France qui lui permet de poursuivre ses recherches sur le compositeur J.J. Froberger.

Clément Geoffroy, clavecin et musique d'ensemble

 

     Clément Geoffroy commence le clavecin à 8 ans à Nantes dans la classe de Jocelyne Cuiller. Puis, il part étudier avec Bertrand Cuiller avant d’intégrer le CNSMDP (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris).

     Il obtient son Master en 2013 avec distinctions. En 2011, il remporte le 1er prix au Concours de Clavecin Paola Bernardi de Bologne. Continuiste très demandé, Clément Geoffroy collabore avec Le Concert d’Astrée, La Rêveuse, Stradivaria, La Chapelle Rhénane, Les Surprises, Fuoco e Cenere etc.

 

     Il est membre fondateur de L’Escadron Volant de la Reine, ensemble en résidence à la fondation Singer-Polignac et primé à la IYAP d’Anvers en 2013.

      Il enseigne actuellement au CRD de Vannes et au CRC de Franconville.

Matias Miceli, professeur de chant